LA CHEVÊCHETTE

Le forum des plantes aromatiques et médicinales
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Mar 13 Nov 2007 - 8:56

L'ortie n'offre pas au regard la magnificence de couleurs et la profusion de couleurs d'autres plantes.
[color:ec48=indigo:ec48]
C'est pourtant un trésor de substances actives subtiles et de force curatives qui n'existent pas chez la plupart des autres plantes.
[/color=indigo]
Elle peut remplacer beaucoup d'autres espèces grâce à ses effets sur les animaux et l'homme, mais est en elle-même irremplaçable.
L'ancienne paysannerie en connaissait la valeur et l'utilisait de multiples façons.
C'est une plante "échauffante", qui provoque une sorte d'"urticaire" à son contact.
En donnant de l'ortie aux poules qui tardent à muer, et aux jeunes oiseaux, aux oies couveuses au nid, on compense les déficiences de la chaleur d'incubation.
A l'aide de l'ortie et des autres plantes médicinales, il est possible de prévenir efficacement l'apparition de"carences" en forces de lumière et de chaleur dans l'organisme animal, durant les mois sombres et froids de l'hiver.

Repérer les zones où l'ortie pousse en abondance.
Songer à susciter la propagation de la grande ortie piquante sur les terrains incultes, les pentes abruptes, à proximité des haies et au bord des chemins.

Le plus simple et le plus rapide: diviser les souches de pieds relativement âgés les transplanter aux endroits choisis.
A effectuer durant les mois humides du printemps et à l'automne.
Laisser intactes l'année suivante une partie de ces orties jusqu'à la reproduction par semences.

Semis au printemps ou à l'automne:

Après avoir ameubli la terre, on sème dans des rigoles peu profondes, avec un écart entre les lignes de 25 à 30 cm, et l'on recouvre de graines avec un peu de compost.
Passer légèrement le rouleau.

Il est conseillé de cultiver l'ortie, après aplanissement préalable dans les endroits qui ont servi de dépotoir pour les cendres de briquette et de houille, les décombres de construction.

Les orties prospèrent naturellement aux abords des champs d'épandage, cachant de leur puissant feuillage les souillures du paysage bien souvent occasionnées par l'homme, et surtout contribue, grâce à un système racinaire ramifié, à transformer d'une manière très active les ordures en terreau fertile.

L'ortie est un "MAÎTRE COMPOSTEUR" qui nous enseigne de nombreuses choses:
- elle rend le sol de son entourage plus riche en azote, donc plus fertile et plus favorable à la croissance des plantes,
- elle contient en ABONDANCE, du fer, des nitrates de potasse et de calcium,
de l'acide silicique, de l'acide formique, du carotène, de la lécithine, des enzymes, des tannins, du mucilage, et d'autres substances.

Les proportions réciproques et leurs proportions par rapport à la plante entière se révèlent déterminantes, outre les quantités.
L'ortie peut régulariser le "métabolisme" du fer dans le sol.
Exemple en Silésie: l'ortie a libéré la couche terrestre supérieure des effets de l'excès du fer.
L'ortie régule, harmonise les désordres de la vie du sol, et des maladies de l'homme.

Le préparat d'humus fabriqué dans la terre à partir d'orties en fleurs manifeste une augmentation considérable du nombre des bactéries aérobies et anaérobies, quand, après avoir mûri pendant 1 an, il est prêt à être employé.
Les praticiens connaissent la stabilité de l'azote des fertilisants naturels auxquels on a inoculé l'humus d'ortie. Les vers de terre marquent leur préférence pour ces fertilisants ainsi traités.
Le compost d'ortie entre , à titre d'additif précie ansl compositi des ralns destinés aux fleurs. Il peut être utilisé pour obtenir des beaux feuillages.
Dans les cultures fruitières, et les culture de plantes médicinales, ce compost contribue à produire une qualité particulière.
Par exemple, les jus des tomates provenant de pieds ayant bénéficié d'une fumure d'orties se conservent mieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
Mandaramad
Administratrice volubile
Administratrice volubile


Féminin
Nombre de messages : 3572
Age : 48
Localisation : Louzaouenn- Hante les Bouches du Rhône
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Mar 13 Nov 2007 - 8:59

Et alors, je me pose une question là, est ce qu'elle est régulatrice du fer chez l'homme également?

_________________
Chaque geste compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: L'ortie et les PPAM, suite   Mar 13 Nov 2007 - 10:18

On sait que les propriétés médicinales des plantes aromatiques communes se révèlent précieuses, à de multiples points de vue, pour la vie du sol, des plantes, des animaux.

Ainsi, il s'avère possible, d'aménager à l'aide de grandes plantes médicinales et de buissons ou d'arbustes doués de vertus curatives des zones de culture capables d'améliorer le climat, et en même temps :
- d'attirer de nombreux auxiliaires,
- d'éloigner les parasites,
- de jouer le rôle de dispensateurs de parfums favorables à la vie,
- de représenter un facteur de santé dans des conditions agricoles déséquilibrées.
C'est ce qui seproduit avec les haies mélangées de :
- sureaux, bouleaux, prunelliers, noisetiers, rosiers, saules, genévrier,
avec des plantes herbacées telles que:
- la valériane, la guimauve, la mauve sylvestre, l'ortie, le pissenlit, l'achillée, la carline, l'armoise, l'absinthe et la sauge.
De telles haies mélangées ont égalment une grande importance pour les vergers:
- les parasites des arbres fruitiers se raréfient considérablement.
Les pucerons s'installent sur les sureaux, l'hyponomeute des pommiers va sur les prunelliers, où l'on peut le détruire facilement avec des brandons.
Les coccinelles recherchent le voisinage des orties et partent de là pour aller à la chasse aux parasites.
De nombreuses sortes d'hyménoptères , des ichneumons en particulier, fort utiles, trouvent leur habitat dans le mondes des plantes et des buissons aromatiques.
La présence de ces espèces est bienvenue, ainsi que les oiseaux, les crapauds, musaraignes, couleuvres, belettes, tous animaux qui détruisent les parasites concourt à la lutte contre les espèces nuisibles.
Des bandes d'orties, d'achillée, de galega, de mélisse, de bourrache, de camomille peuvent également procurer une couverture du sol aux effets salutaires que l'on place autour du pied des arbrisseaux à petits fruits et des arbres fruitiers à demmi-tige.
Ce type de couverture contribue à la formation d'une bonne fertilité et apporte au sol, des forces et substances précieuses, qui permettent un développement sain des fruits.
Des cultures intercalaires de plantes médicinales dans les vergers et les pépinières constitue un contrepoids qui rétablit l'équilibre perturbé par l'exploitation unilatérale du sol, (culture d'arbres fruitiers). Ceci vaut également pour la viticulture.
Lorsqu'on effectue des cultures intercalaires de bonnes herbes en arboriclture, il convient d'accorder de l'intérêt aux plantes à enracinement profond:
- persil, moutarde, cerfeuil, guimauve, livèche, mauve, et fenouil si soleil suffisant.
- les capucines forme une bonne couverture vivante du sol, l'on sème autour des arbres, à l'aplomb de la périphérie de la couronne, dans les zones menacées par le puceron lanigère, et qui a aussi une importance en tant que régulateur du métabolisme subtil de la vie du sol et des plantes.

Le jus fraîchement pressé des feuilles de capucine se caractérise par une forte odeur piquante et sert à chasser le puceron lanigère. Humidifier les emplacements atteints avec le jus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: ortie comme régulatrice du fer   Mar 13 Nov 2007 - 10:40

Ah ça serait bien! mais mon bouquin parle du sol, de la terre, des cultures.
Par contre, je viens de touver dans "le pouvoir des plantes" de James A. Duke, que l'ortie contient beaucoup de silicium et donc préconisée depuis longtemps pour les affections inflammatoires des articulations. Duke pense qu'on peut donc rajouter :
" bonne pour la bursite, et la tendinite".
Tendinite, je vois, tu en as une en ce moment?
douloureux, non?
mais bursite, c'est pour les "hommes", les vrais?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
Mandaramad
Administratrice volubile
Administratrice volubile


Féminin
Nombre de messages : 3572
Age : 48
Localisation : Louzaouenn- Hante les Bouches du Rhône
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Mer 14 Nov 2007 - 0:31

Tendinites et orties? ben j'en suis persuadée c'es vrai que dans les Alpes de Haute Provence ils utilisaient l'Ortie à ces fins. Ils se fouettaient même avec pour stimuler leur sang. ils se couchaient sur des lits d'Orties et le lendemain, partis les rhumes à tismes!

_________________
Chaque geste compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: ouhhhh, ça piiiiiique!   Mer 14 Nov 2007 - 10:33

Je vois que Manda a lu Giono?
Ou a vécu là-bas?
Je connais aussi un gars qui ne ressent pas les piqûres d'ortie, ça le pique pas, quoi! Il me disait que c'était de famille.

Et un jour, ici en Bretagne, voulant récolter des orties pour faire du purin, j'y vais, et elle ne me piquaient pas! alors, je ne sais pas si c'était dû à la saison, ou aux orties, mais quelques semaines avant, elles piquaient. Est-ce que ça a le même effet quand elles ne piquent pas?
No sé!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Le voisinage végétal des PPAM   Mer 14 Nov 2007 - 12:08

Aménager les plantations de médicinales, pourquoi?

Le danger d'un affaiblissement des plantes, ainsi que celui d'une apparition massive de parasites, qui se révèlent menaçants en monoculture, se trouvent considérablment réduits grâce aux mélanges des cultures.
Une couverture végétale serrée est plus rapidement créée, grâce au mélange, et est avantageuse pour les sols arides et pauvres en humus.
Sur des sols pauvres et pierreux, il s'est avéré possible, avec des plantations mélangées de sauge, rue, hysope, lavande, thym, millepertuis, et carline, de maintenir un peuplement végétal vigoureux et dense, offrant en plus d'un matériau végétal de grande valeur nutritive, un déploiement de couleurs magnifiques.

Exemples tirés de 20 ans d'observations et recherches effectuées dans diverses régions, sous des conditions de sols et climat très différentes.
Influence de l'ortie sur diverses plantes médicinales en voisinage immédiat.
Les cultures mélangées étaient toujours orientées vers le sens Nord-Sud, avec des écarts entre les plantes permettant un développement suffisant.

Au printemps, ou en automne, planter les boutures, issues de divisions de pieds sauvages, dans des lignes à intervalle de 20 cm.
La fumure n'est pas nécessaire; les plantes puissamment développées seront coupées avant la fin de la floraison, à quelques cm au dessus du sol, avec une faucille, et disposées sur le sol pour le séchage.

En opérant un binage au moment voulu, il est possible d'empêcher une forte expansion des rangées d'orties.

L'ortie augmente le rendement et la qualité des plantes de la rangée proche, ceci est observé chez les solanées, surtout la belladone et le paprika, la moutarde, et le coriandre (élévation de la production de graines allant jusqu'à 30%), ainsi que chez la valériane.
Une élévation de la teneur en HE est obtenue chez:
- VALÉRIANE: jusqu'à plus de 20%
- ANGELICA ARCHANGELICA: jusqu'à plus de 80%
- MARJOLAINE: de 10 à 20 %
- SAUGE: 10%
- MENTHE:jusqu'à 10%
La teneur en mucilage des racines de guimauve ayant poussé à côté d'orties est plus forte que celles des racines sans.

Il s'avère que l'achillée est une plante dont le voisinage est favorable à un certain nombre de plantes médicinales.

Par contre le voisinage de l'armoise et de l'absinthe a en général pour effet de diminuer le rendement.

Extrait de "Utilisation des plantes aromatiques et médicinales en agriculture", Franz Lippert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Les secrets de l'ortie   Jeu 15 Nov 2007 - 12:45

Et alors, je me pose une question là, est ce qu'elle est régulatrice du fer chez l'homme également?
Très bonne question, en effet, Manda!
Extrait des secrets de l'Ortie, par Bernard Bretrand, coll Le Compagnon Végétal
"Car l'ortie est reconnue pour régénérer le sang (dartres, eczéma, maladies de la peau), c'est un fortifiant général, antianémaique, et son effet reminéralisant en fait un remède efficace pour l'arthrose et les rhumatismes.
*ELLE SOULAGE LES PERSONNES DONT LES CARTILAGES SONT USÉS, elle stimule les fonctions digestives (lourdeurs et crampes d'estomac), elle aide au traitement du duabète, de l'hydrpisie; elle est diurétique et astringente; sa feuilles est un bon antiasthénique, ce qui permet de lutter contre la fatigue, de régulariser le sommeil, et de le rendre plus réparateur. Elle *améliore l'attention intellectuelle et agit favorablement sur l'anxiété et la déprime".

Ah ben je comprends pourquoi elle m'intéresse tant, cette ortie!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
Mandaramad
Administratrice volubile
Administratrice volubile


Féminin
Nombre de messages : 3572
Age : 48
Localisation : Louzaouenn- Hante les Bouches du Rhône
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Jeu 15 Nov 2007 - 13:45

:lol!: en plus si elle elle aide au traitement du duabète, de l'hydrpisie alors lààààààà! Laughing

_________________
Chaque geste compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
val
Modératrice Florifère
Modératrice Florifère


Féminin
Nombre de messages : 1408
Age : 53
Localisation : France, Meuse
Date d'inscription : 13/11/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Jeu 15 Nov 2007 - 14:45

moqueuse va! tu peux dire!!! :lol!: :lol!:

_________________
Le bout du monde et le fond du jardin contiennent la même quantité de merveilles. Christian Bobin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.terre-de-reves.fr/terre_de_reves/bienvenue.html
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: La panacée   Ven 16 Nov 2007 - 3:26

ben, j'osais pas le dire, mais je ne vois pas ce qu'elle ne soigne pas, cette brave ortie!
Avec la sauge, une pomme par jour, de l'ail et de l'oignon, je vois pas de quoi on peut mourir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
Mandaramad
Administratrice volubile
Administratrice volubile


Féminin
Nombre de messages : 3572
Age : 48
Localisation : Louzaouenn- Hante les Bouches du Rhône
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Ven 16 Nov 2007 - 8:37

:lol!: une bonne soupe d'Ortie!! :miam:

_________________
Chaque geste compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: soupes à l'oignon, à l'ail, aux orties   Ven 16 Nov 2007 - 12:40

Tu parles du bouillon d'onze heures?

ben, il suffit de le boire à une autre heure!







le ricin en apris un coup, de vent d'automne! Et comment ça va la neige à Marseille, qu'est-ce qu'elle a bouché cette fois, en dehors du port?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
Mandaramad
Administratrice volubile
Administratrice volubile


Féminin
Nombre de messages : 3572
Age : 48
Localisation : Louzaouenn- Hante les Bouches du Rhône
Date d'inscription : 03/09/2006

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Sam 17 Nov 2007 - 0:34

Ben elle a rien bouché du tout y'en a même plus sniiif! Crying or Very sad

_________________
Chaque geste compte
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Sam 17 Nov 2007 - 2:45

En tout cas, je me lance dans la culture d'ortie!
ça va en boucher un coin à plus d'un!
genre à mon frère qui est conseiller agricole!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Le purin d'ortie et son odeur   Lun 10 Déc 2007 - 12:06

Première chose: hacher les tiges et les feuilles fraîches, 1kg, mouiller avec 10l d'eau de pluie, dans une grande poubelle noire, par exemple.

Il vaut mieux oxygéner et dynamiser tous les jours:
tourner avec un bâton qq mn dans un sens, en créant un vortex, tourbillon qui va jusqu'au fond, et qq mn dans l'autre.

Au repos, on remarque les petites bulles de fermentation qui montent à la surface, et qd elles s'arrêtent, le purin est prêt.
Pour ne pas avoir à se boucher les narines qd on utilise le purin d'ortie, on l'arrête avant que l'odeur épouvantable se dégage.

A température ambiante, filtrer au bout de 8 jours, et stocker dans des bouteilles de 5l à garder au frais et à l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Dim 16 Déc 2007 - 7:41

fiche à suivre dans flore sauvage?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin   Aujourd'hui à 19:12

Revenir en haut Aller en bas
 
Pourquoi l'ortie, Urtica dioïca, pour les PPAM et le jardin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ortie, urtica
» Je ne sais pas pourquoi mon oiseau bat des ailes pour rien.
» L'ortie-Urtica dioica
» un ti site pour m'acheter un maine coon mon reve
» Ma rate ma mordu pour la premiere fois.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CHEVÊCHETTE :: AU JARDIN-
Sauter vers: