LA CHEVÊCHETTE

Le forum des plantes aromatiques et médicinales
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 LE DESHERBACHE NATUREL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
louzou
******


Féminin
Nombre de messages : 435
Date d'inscription : 10/10/2007

MessageSujet: LE DESHERBACHE NATUREL   Mer 14 Nov 2007 - 10:24

Oui, c'est du copié-collé, j'annonce:

" Le désherbage des jardins, Guillaume PICOURY
Dans cette société où tout doit être beau, propre, et conforme aux standards véhiculés par les médias, le jardin est un espace qui ne déroge pas à la règle. Votre entourage vous jugera aussi sur la tenue de votre jardin.

Les mauvaises herbes ne sont donc pas les bienvenues dans nos allées, rocailles, plates bandes et massifs.

Mais les mauvaises herbes n'ont de mauvaises que leur nom.
En effet, ces plantes mauvaises car jugées inutiles n'ont certes pas l'élégance d'un Iris ou la légèreté d'un Coquelicot, mais elles sont indispensables dans leur écosystème naturel.

Simplement parce qu'elles y jouent aussi un rôle.
Ainsi, ces plantes sauvages sont aujourd'hui nommées adventices .

Sachez donc trouvez un équilibre entre respect des écosystèmes et nécessité de propreté.

Voici quelques méthodes pour supprimer les adventices de façon éco-citoyenne, c'est-à-dire sans substances chimiques.

- de l'huile de coude et des outils adéquats:
Désolé mais l'on n'a pas encore inventé plus efficace… Une binette bien acérée, un croc de jardin à 3 ou 5 dents (griffe de jardin), un sol humidifié (plus facile pour griffer), et de l'huile de coude pour mettre en mouvement ces outils.
C'est la recette la plus efficace et la plus écologique en ce début de 21ième siècle.
La binette permet de couper la partie aérienne des adventices, le croc lui, permet de griffer la terre afin de déraciner la partie enterrée.

Conseils :
Beaucoup de jardiniers amateurs vous le diront : désherbez en lune descendante, de préférence dans les jours qui suivent la pleine lune. La repousse est alors plus longue.

Veillez également à désherber avant la montée en graine de l'adventice pour éviter sa multiplication.


Recettes pour des préparations à pulvériser :
Pour des petites surfaces :
- dans 4 litres d'eau, diluer 90 gr de sel marin. Bien mélanger avant utilisation, et pulvériser le tout sur 1 m2. Appliquez de préférence sur sol humide.
- récupérez l'eau de cuisson des pommes de terre ou du riz, ajoutez-y du savon de Marseille et faite bouillir le tout. Pulvérisez sur les surfaces à traiter. L'amidon contenu dans ces deux aliments bouche les pores des plantes. Le savon fixe la solution sur les feuilles.
Pour des grandes surfaces :
- dans 10 litres d'eau, mélangez 1 kg de chaux éteinte et 150 gr de soufre. Comptez un litre par m2. Appliquez de préférence sur sol humide. La chaux et le souffre sont deux substances utilisées en agriculture biologique.

- les plantes herbicides :
Certaines plantes produiraient des toxines répulsives contres certaines adventices. Ainsi œillets d'Inde, roses d'Inde et le Soucis limiteraient la pousse du chiendent et autres adventices dans leur entourage.

- le faux semis :
Technique intéressante lors d'un semis de gazon. Préparez parfaitement votre surface.
Mais au lieu de semer laissez reposer la terre plusieurs semaines. Les graines en dormance auront alors levé. Un coup de râteau permet de les détruire. Passez ensuite à votre semis.


- le paillage ou Mulching :
Après avoir effectué un bon binage, épandre 5 à 7 cm de paillis (tonte de gazon, écorce de pin, paillettes de lin… permet de limiter la pousse de végétaux. Des toiles opaques et biodégradables (5ans) que l'on dispose à même le sol sont disponibles depuis quelques années en jardineries et coopératives agricoles.

- le désherbage thermique :
Il s'agit d'une bombonne de gaz sur laquelle l'on emboite une lance de cuivre. Le feu produit par le gaz brule la partie aérienne des adventices. Le désherbage thermique impose un passage tous les 15 jours en période de croissance végétale.
Conseils : ne pas désherber thermiquement sur la terre mais uniquement sur les terrasses et allées. En effet, le feu détruit la microflore de la couche supérieure du sol et altère ses propriétés physiques et chimiques.

Cette méthode a ses limites sur les adventices rhizomateuses qui ont la capacité de se régénérer à partir de leurs racines.

Cette méthode est également critiquée pour son impact écologique. Le gaz utilisé est très souvent un combustible fossile générant des gaz à effet de serre.
Il est important de savoir que la France est le plus gros producteur et consommateur de pesticide en Europe. Avec 100 000 tonnes pulvérisées par an, nous sommes le 3ième consommateur mondial. Les conséquences sont dramatiques. D'après une étude de la WWF aujourd'hui en France 99% des eaux de surface et près de 60% des eaux souterraines sont polluées.

Bien entendu l'agriculture intensive et l'industrie sont les premiers contributeurs. Néanmoins certaines études mettent en exergue la responsabilité des jardiniers amateurs. A notre niveau nous serions responsables d'un quart de la pollution des eaux de surface et des nappes souterraines."

Bon courage, avec huile de coude!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://enchanterlavie.crowdvine.com
 
LE DESHERBACHE NATUREL
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Video discus en milieu naturel
» Le parrage naturel ne s'improvise pas
» filtre naturel
» Milieu naturel et Discus Sauvage.
» potasse organique et phosphate naturel

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
LA CHEVÊCHETTE :: AU JARDIN-
Sauter vers: